Trente artistes et intervenant.e.s de disciplines diverses pour un chantier itinérant, créatif et participatif fait de multiples ateliers et spectacles interactifs et d’un grand espace littérature et art pour enfants : Petits passeurs d’Humanité.


Edmond Baudoin
Ami des Passeurs d’Humanité

Comme chaque année l’artiste accompagnera de son œil, de son pinceau et de sa générosité le festival. Merci à lui !

Bons vents

En amont du Festival, Carole Chaix a dessiné sur la voile du Yacht club de la Roya. Au milieu des dessinateurs et dessinatrices invités, pochoirs à fabriquer, dessins, coloriages, c’est à vous de fabriquer le paysage aquatique Mer-veilleux de 10m de long sur lequel il partira voguer.

« Mise à l’eau » le samedi 17 juillet

Toboggan de lecture

Associer le jeu à la lecture pour croiser ces deux grands temps d’enfance dans un même élan culturel. L’idée de la création collective de ce toboggan-livres – support de lecture est née d’un double désir. Faire écho pendant le Festival des Passeurs d’Humanité à la disparition brutale du jardin d’enfants de Tende, englouti dans les eaux du fleuve et créer un espace de lecture itinérant pour les enfants de la vallée co-proposé par la médiathèque de Tende avec la participation de l’association FDC et l’association Li Fantiti, elle – même créée tout juste après la tempête pour développer des projets avec et autour des enfants. Ainsi, il s’agit de construire avec l’association Lo Recampum, en amont du Festival, un espace de lecture et jeux pour enfants qui se déplacera chaque jour. Un toboggan-livres qui fonctionne comme une bibliothèque itinérante d’une centaine de livres. Créé au Festival, l’association Li Fantiti en partenariat avec la médiathèque de Tende seront ensuite responsables de son animation durant l’année.

Le Fanzine du Festival

Chaque jour, des dessinatrices et dessinateurs partent à la rencontre des festivaliers, des invités et des habitants des quatre villages. Faces à faces, reportages, interview, portraits, ces traces vives du Festival s’écrivent dans l’interaction. Des élèves de l’école primaire de la Brigue qui ont entrepris cette année la rédaction d’un journal local sont associés à cette expérience et participent au comité de rédaction.

Chaque jour en fin de journée le Festival, durant l’heure bleue des Fanzines s’arrête sur les traces, textuelles, dessinées et sonores créées.

avec Morgane Arrieta Ganault, Edmond Baudoin, Carole Chaix, Marc Daniau, Marjorie Masseglia, Armelle Trouxe

Les enfants avec lesquels l’artiste Marius Girardot en résidence  »Rouvrir le Monde »sur l’invitation de l’association Art’ccessible au centre de loisirs de Breil sur Roya, seront associés à ce projet de Fanzine le jour de l’ouverture du Festival.

Le Croquimaton

Dessinatrice, Armelle Trouxe décline le dessin sous différentes formes, l’illustration, la bande dessinée, le textile mais aussi la céramique.  Ici elle propose un atelier participatif de portraits. Une table, deux chaises, un paravent, un dialogue croisé entre l’artiste et un habitant pour des ateliers autour de la transmission et une galerie de portraits qui s’étoffe de jour en jour.

Le petit Herbier des merveilles

Observer finement, reconnaitre, nommer, classer, collectionner, préserver… cet atelier allie la découverte des plantes en situation, la sensibilisation à la protection de l’environnement et le dessin. Doté d’un petit cahier où une dizaine de plantes symboliques de ce territoire méditerranéen et montagnard sont représentées de façon stylisée, le public est invité à se promener, à repérer les plantes in situ, à les récolter minutieusement pour réaliser son propre herbier puis à les dessiner, chacun à sa façon. Alain Creton qui réalise la description botanique de l’herbier accompagnera la première balade botanique.

avec Julie Terrazoni, dessinatrice naturaliste
Valentina Sorbara, illustratrice
Baptiste Lignel, photographe
Alain Creton, botaniste

Les ateliers de jeux littéraires

Dans le cadre de Partir en livre, la grande fête du livre de jeunesse, le Salon du livre et de la presse jeunesse édite des cahiers de vacances littéraires. Deux d’entre eux seront proposés au jeune public pour jouer avec la littérature et les sensibiliser aux enjeux écologiques. Ah l’eau autour de l’œuvre de Bernadette Gervais et Immersions Maritimes à partir de l’ouvrage Je suis au monde de Julia Canépa, Pierre Ducrozet et Stéphane Kiehl.

Radio Tout Terrain

Radio Tout Terrain, est un outil convivial d’expression directe et de circulation des idées, un espace itinérant d’expérimentation sociale et artistique. Cette radio en roue libre dans la vallée de la Roya propose la réalisation de capsules radio avec la participation des festivaliers et des habitants.

avec Léa Arson et les journalistes de RTT

Massages en Roya

Massage assis sur vêtements en plein air. Massage inspiré des techniques japonaises, coréenne et chinoise.
Durée : 15 minutes. Prix libre.

avec Diane Dotti

Atelier, toute ouïe, tout cœur

Groupe de paroles. Avec Jean-Michel Diesnis, psychothérapeute

Le Fabularium

Venez écrire une lettre d’amour, de rupture ou de regrets…à la Vallée. Le Fabularium est une machine à voyager sans partir loin. Hélène Michel est enseignant chercheur à Grenoble École de Management.
Pour étudier les territoires en transition, elle arpente la vallée pour collecter des lettres adressées directement à un village, un arbre ou une rivière.
Tel un colporteur, elle circule avec un bureau nomade et une machine à écrire et c’est aux passants, illustres inconnus, de faire leurs déclarations grâce à ce laboratoire grandeur nature.
Qu’elles soient drôles, tristes, impertinentes, critiques, ces lettres seront lues, partagées puis analysées comme autant de signaux sensibles de la vallée (www.fabularium.fr). Lettres lues par la conteuse Milao.

Ces données et ces recherches esthétiques immersives s’ajouteront au dispositif multimédia de la Chaire Territoires en Transition de Grenoble École de Management.

avec Hélène Michel, enseignante-chercheuse
Sandrine Beaud, graphiste multimédia qui transforme les lettres collectées en une expérience visuelle et sonore
Milao, conteuse

Jeu de piste autour de Sauvage

Sauvage est un livre manifeste du photographe Baptiste Lignel et du jardinier Gilles Clément, qui interroge le rapport de domination de l’humain sur le vivant. Une poésie qui se prolonge tout au long du livre dans de piquantes notices botaniques.

Cette exposition-jeu de piste dévoile le travail au sein du territoire, de manière ludique et immersive, au gré de trente bâches, complétés de contenus numériques. Elle sillonne dans les rues du village, fait une pause tout près du monastère pour s’élever le long de son mur de pierres, des restanques vers la crête de Peïremont. Le jeu de piste appelle à découvrir les images autant que les lieux, pour susciter la participation ludique du public.

Visite accompagnée par le photographe le mardi 13 juillet.

Les étirements de Richard

Pour bien démarrer la journée, rien de mieux que de s’étirer. C’est après les petits déjeuners.

avec Richard Dethyre, sociologue

Le clown de l’instant créatif

De rencontre en atelier, de spectacle en débat, le clown de l’instant interpelle et crée du lien.

avec Jean-Michel Diesnis, psychothérapeute


Expositions

Un voyage dans le temps
Eric Glemot

Des aquarelles à la rencontre de la diversité. Expo permanente dans les ruelles du vieux Tende.

Le mot dans l’œil
Anaïs Janin

Photos de rue et textes se mélangent, se croisent et se confondent. Dialogues silencieux et des rencontres imprévues.

Vallée Vivante
Loïc, La fée Capeline et Milao

Proposition visuelle et sonore au travers de sculptures feutrées, de photographies, et d’un récit conté.

Sauvage
Baptiste Lignel

Les végétaux, les animaux et les hommes, un questionnement du rapport de domination exercé sur l’environnement.

Rider on the storm
Jean-Noël Fessy

Une œuvre étonnamment annonciatrice du peintre et sculpteur Jean-Noël Fessy

Dessinons un monde plus beau

Lors de l’édition précédente du festival, 12 dessinatrices et dessinateurs ont été invité.e.s à réaliser ensemble une exposition géante sur les grandes fenêtres murées de la Gare Mythique de Saint-Dalmas de Tende.
Les œuvres sont toujours visibles.


Retrouvez le programme complet ici

Un commentaire sur « En permanence et Petits Passeurs d’Humanité »

Les commentaires sont fermés.